Théo Guiller

Sous la direction de Bruno Dauvier et Anne Congard

Date d’inscription en thèse : 09/2018

allocataire

theo.guiller@univ-amu.fr

Thématiques

Etude longitudinale de la régulation des affects : vers une approche séquentielle des stratégies.

Résumé

Durant toute notre vie, des événements positifs comme négatifs se produisent, créant des variations dans notre vécu affectif. A la recherche d’un équilibre, nous utilisons ainsi des stratégies pour réguler nos affects. Ce phénomène a été largement étudié dans la littérature scientifique, ainsi que ses liens avec, notamment, le bien-être subjectif, la santé, les performances au travail, les relations interindividuelles, etc. La plus grande partie de la littérature dans ce domaine s’est intéressée à des « effets simples » entre la régulation des affects et d’autres caractéristiques (comme par exemple l’efficacité de la régulation). Toutefois, nous ignorons comment l’utilisation successive de plusieurs stratégies de régulation des affects fonctionne.

Ainsi, le présent projet de thèse poursuit quatre objectifs :

(i) déterminer les séquences précises des stratégies mobilisées lors de la régulation d’un épisode affectif ;

(ii) analyser les déterminants individuels et situationnels du choix d’une séquence stratégique particulière ;

(iii) étudier les évolutions des séquentialités préférentielles de l’individu à différentes échelles temporelles ;

(iv) développer les méthodologies permettant de concilier deux conceptions différentes du temps dans l’étude des trajectoires affectives : le temps en tant que séquence et le temps continu.

Mots-clés : régulation émotionnelle ; séquentialité ; temporalité ; différences interindividuelles ; événements de vie négatifs.

Publications

à venir