Débouchés Ergo

Demandes des professionnels

  • Cette formation répond à la demande d’entreprises, d’organismes publics et d’instituts de formation, qui ont constaté que, malgré des développements techniques importants, les dispositifs sont le plus souvent la source de difficultés pour les utilisateurs, ou qui souhaitent diminuer les risques dans des domaines variés (nucléaire, aéronautique, aérospatial, conduite automobile, médecine et télémédecine, etc.).
  • Les enjeux sont majeurs car des dispositifs mal adaptés à l’être humain occasionnent des erreurs (souvent qualifiées à tort d’erreurs « humaines ») et ils peuvent être à l’origine d’incidents, voire d’accidents graves.

Profil des ergonomes et/ou psychologues formés

  • L’étudiant diplômé du Master de Psychologie – parcours Ergonomie d’Aix-Marseille Université a une formation bac+5 et il est :
    • cadre supérieur
    • ergonome
    • et psychologue, si les conditions spécifiées dans l’arrêté relatif à ce titre sont satisfaites.
  • La rémunération qu’un diplômé peut attendre d’un premier emploi est équivalente au salaire d’un ingénieur débutant. Elle dépend principalement de la région d’embauche et du type d’entreprise et elle varie généralement entre 20 k€/an et 30k€/an.

Rôles des ergonomes et psychologues-ergonomes

  • Les ergonomes et psychologues-ergonomes issus de cette formation doivent être capables :
    • de répondre aux demandes professionnelles émanant de différents acteurs socio-économiques (entreprises, services publics ou privés…),
    • de maîtriser la conduite d’intervention ergonomique,
    • de participer efficacement à des processus de conception dans une grande variété de secteurs d’activité (ex. : conception de postes de travail, de postes de conduite ou de pilotage ; conception d’interfaces Homme-Machines ou de logiciels),
    • de contribuer à la prévention des risques professionnels et à la sûreté de fonctionnement dans les situations à risques,
    • d’élaborer un projet de recherche fondamentale ou de recherche appliquée.
  • Les objectifs poursuivis par les ergonomes et les psychologues-ergonomes sont d’améliorer la compatibilité entre l’être humain et son environnement et de permettre  « une optimisation du bien-être des opérateurs et de la performance globale des systèmes » (cf. critères HETPEP – « Harmonising European Training Programmes for the Ergonomics Profession »).
    Cela requiert des interactions avec des spécialistes d’autres disciplines (informaticiens, développeurs, etc.) ainsi que des compétences complémentaires :

    • Analyse des besoins, des capacités et des limites des personnes (ou « opérateurs ») concernées par la demande ;
    • Diagnostic ergonomique des situations professionnelles (par exemple, lors de la conduite de centrales nucléaires ou du pilotage d’avions) et de situations « grand public » (conduite automobile, utilisation de produits domestiques, de logiciels, de produits multimédias ou encore de bornes automatiques…) ;
    • Analyse des situations professionnelles ou « grand public » dans le cadre d’une approche de psychologie et d’ergonomie à la fois cognitive, organisationnelle et physique ;
    • Analyse des risques encourus dans une perspective de prévention et de limitation des conséquences de défaillances humaines ou techniques ;
    • Conception, correction et aménagement d’environnements professionnels et « grand public », afin de les rendre compatibles avec les besoins, les capacités et les limites des opérateurs concernés ;
    • Conception et correction d’interfaces utilisateurs, de documents techniques et participation active au développement de nouveaux systèmes d’information et de communication ;
    • Utilisation d’outils de maquettage informatique ;
    • Gestion de projets ;
    • Elaboration de réponses à des appels d’offre ;
    • Développement de démarches ergonomiques appropriées aux spécificités des situations et en interaction avec l’ensemble des acteurs des projets.
    • Outre ces compétences spécifiques à la pratique de l’ergonomie, d’autres compétences plus générales peuvent être citées : conduite d’entretiens psychologiques, animation et gestion de groupes de travail et de réunions, communication scientifique et prise de parole en public, respect du code de déontologie, etc.

Profil des entreprises qui recrutent

  • Cette formation ouvre aux diplômés des emplois dans tous les secteurs d’activité nécessitant une analyse des « facteurs humains ». Aussi, les débouchés constatés relèvent le plus souvent de secteurs d’activité considérés comme présentant des risques humains ainsi que de secteurs professionnels ou « grand public » dans lesquels une interaction Homme-Machine conditionne le bon fonctionnement du système.
  • La plupart des ergonomes et/ou psychologues issus de cette formation ont été recrutés dans de grandes entreprises et dans des organismes privés ou publics qui relèvent de différents secteurs d’activité :
    – les secteurs liés aux Technologies de l’Information et de la Communication (ex.: Orange Labs), à l’Informatique (développement de logiciels ou de progiciels) et à l’Internet (développement d’applications pour le Web ; ex.: société SQLI) ;
    – tous les secteurs dans lesquels les risques humains sont reconnus et doivent être à la fois prévenus et limités, tels que le domaine du nucléaire (CEA de Cadarache, sociétés AREVA TA et AXILYA ), la Marine (Naval Group Toulon), l’Armée (Direction Générale des Armées), l’Aéronautique (sociétés ALTEN ou QUATERNOVE), les Transports (PSA-Peugeot-Citroën);
    – des entreprises ou des organismes destinés au « grand public »  » qui développent des produits et/ou des services adaptés aux utilisateurs ou aux usagers ou qui souhaitent améliorer la qualité de leurs produits ou services (SNCF, La Poste).
    De nombreux diplômés de cette formation exercent également dans des sociétés de conseil en ergonomie et de services en ingénierie informatique (ex.: ERGOLAN, ERGOGRAF, DIXID, STERIA).
    D’autres encore interviennent dans le domaine la recherche (notamment, la recherche appliquée, ex.: IFSTTAR) et de la formation.
  • A titre d’exemples, voici une liste d’entreprises ayant fait appel à un ergonome issu du Master d’Ergonomie d’Aix-Marseille Université :

Emplois occupés

  • L’analyse des débouchés effectifs pour les anciens étudiants a permis d’établir la liste des emplois les plus souvent occupés à la sortie du diplôme :
    – Ergonome et/ou psychologue
    – Spécialiste en facteurs humains (intitulé souvent employé dans certains secteurs d’activités liés à la gestion des risques)
    – « Usability specialist » (intitulé parfois employé dans les secteurs d’activités liés à l’ergonomie du logiciel et à l’ingénierie des systèmes d’information et de communication)
    – Chef de projet
    – Ingénieur d’études
    – Consultant ou chargé de mission en ergonomie et en facteurs humains
    – Ergonome-concepteur de sites web
    – UX Designer
    – Ingénieur qualité logicielle
    – Responsable des facteurs humains
    – Conseiller en prévention des risques professionnels
    – Responsable qualité
    – Formateur

Poursuites d’études

  • Les poursuites d’études permettent généralement aux étudiants d’effectuer un Doctorat de psychologie spécialisé en ergonomie cognitive ou un Doctorat en ergonomie. Dans ce cas, la réalisation de stages sur le terrain leur a souvent permis d’obtenir un financement pour leur thèse (ex. : contrat doctoral, allocation de recherche de la région PACA, de la DGA, d’Orange Labs, contrat CIFRE).
  • Ces poursuites d’études sont favorisées par les collaborations établies entre l’équipe du centre de recherche en Psychologie de la Connaissance, du Langage et de l’Emotion (PsyCLE) et des entreprises et des universités nationales et internationales. Ainsi, des étudiants de la spécialité « Ergonomie » ont été accueillis dans des entreprises renommées (Pininfarina, Alessi, etc.) ainsi que dans des structures d’enseignement et de recherche de différents pays (Institut Polytechnique de Milan, Italie; Université de Gérone, Espagne; Open University, U.K.; Université du Colorado, USA).
  • Les étudiants qui ont effectué une thèse de Doctorat spécialisée en ergonomie ont été immédiatement recrutés en tant que maître de conférences ou en tant que chercheur associé ou ergonome dans des organismes publics ou privés.