Soutenance de Thèse – Damien Lockner

Soutenances

Date / Heure

vendredi 18 décembre 2015
9:30 -12:00

Lieu

Salle polyvalente ESPE

Ajouter à l'agenda iCal / 0


Évaluation émotionnelle des interfaces : vers une proposition de patterns de design contribuant au caractère empathique de la relation humain-machine

Thèse de psychologie, spécialité ergonomie, soutenue par Damien LOCKNER
en vue de l’obtention du Doctorat de Psychologie Ergonomique
sous la direction du Professeur Nathalie BONNARDEL

Membres du jury

Rapporteur : Mme Mireille BETRANCOURT – Professeure en Technologies de l’information et processus d’apprentissage – TECFA, Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation, Université de Genève
Directrice : Mme Nathalie BONNARDEL – Professeur des Universités – Centre de Recherche en Psychologie de la Connaissance, du Langage et de l’Émotion (PsyCLÉ), Aix-Marseille Université
Rapporteur : Mme Carole BOUCHARD – Professeur des Universités – Laboratoire Conception Produits Innovation, École Nationale Supérieure des Arts et Métiers Paristech.
Examinateur : M. Nicolas ESPOSITO – Enseignant chercheur, responsable de recherche – Gobelins, l’École de l’Image.

Résumé:

A partir des modèles théoriques de l’expérience utilisateur, le concept d’hédonomie apparait comme un nouveau paradigme pouvant succéder à celui de l’utilisabilité. En lien avec ces consi-dérations théoriques, nous passons en revue les pratiques des designers. Nous aboutissons ainsi à une représentation synthétique d’un ensemble de patterns de design émotionnel, struc-turés autour de la notion de personnalité applicative. Les patterns d’empathie et de sympathie apparaissent notamment particulièrement pertinents pour favoriser le plaisir et l’engagement des utilisateurs. En rapprochant le concept d’hédonomie des pratiques des designers, nous proposons une déclinaison de l’hédonomie pour le « design sympathique » d’interface.
A ce stade de notre étude, une validation expérimentale des patterns de design identifiés ap-parait nécessaire.
Une seconde étape de ce travail de thèse consiste donc à contribuer à l’établissement d’une solution méthodologique de mesure de l’émotion suscitée par une expérience d’utilisation d’in-terface. Pour ce faire, à partir d’une relecture préalable des théories et modèles de l’émotion dans le champ de la psychologie, nous passons en revue les méthodologies existantes d’éva-luation de l’émotion. Sur ces bases, nous avons ainsi sélectionné les options les plus adaptées aux spécificités d’une expérience d’utilisation d’interface. Une série d’expérimentations a en-suite été menée afin d’affiner les méthodologies d’évaluation de l’impact du design d’interface sur le ressenti des utilisateurs. Il en résulte notamment un modèle du ressenti émotionnel d’interface, qui, associé à des mesures physiologiques, comportementales, et cognitives, four-nit des pistes de travail utiles pour les travaux ultérieurs.
Enfin, nous proposons des orientations de recherche alternatives ou complémentaires afin de guider les futurs travaux vers la définition d’heuristiques pour le design émotionnel d’interface.