Claire Enéa-Drapeau

Thématiques

Thématique principale

Le travail de recherche effectué dans le cadre de ma thèse porte principalement sur l’étude des stéréotypes au niveau explicite et au niveau implicite, ainsi que sur les relations entre les caractéristiques faciales et les stéréotypes sociaux. Mon travail doctoral a porté plus spécifiquement sur le stéréotype social associé aux personnes porteuses de trisomie 21.

La trisomie 21 (t21) est l’anomalie génétique la plus fréquente à l’origine d’une déficience intellectuelle. Bien que la recherche concernant le stéréotype social de la t21 soit limitée, les personnes porteuses de t21, et particulièrement les enfants, semblent être associées à des traits de personnalité tels que « affectueux » et « heureux », les caractéristiques positives l’emportant sur les négatives comme « retardé ». Cependant, ce stéréotype positif coexiste avec des attitudes ambivalentes notamment à propos de l’intégration scolaire de ces enfants. L’objectif principal de mon travail doctoral a été d’étudier ce stéréotype au niveau implicite ainsi que l’impact des caractéristiques faciales sur le stéréotype au niveau explicite et implicite. Nos résultats ont confirmé d’une part, un stéréotype social positif explicite dans des échantillons d’étudiants, d’adultes non étudiant et de professionnels du handicap intellectuel. Les visages d’enfants présentant plus de traits faciaux associés à la t21 sont associés à un stéréotype moins positif que ceux en présentant moins. D’autre part, nous avons mis en évidence un stéréotype négatif au niveau implicite, même chez les professionnels du handicap.

Nous avons étudié l’influence des variables individuelles sexe, familiarité avec la t21 et théories implicites de l’intelligence sur le stéréotype explicite et implicite. Puis, nous avons montré une relation négative entre la typicalité des visages et le jugement sur l’intelligence alors que nous n’observons pas de relation significative entre la typicalité des visages et le niveau cognitif.

Mots clés : handicap intellectuel, trisomie 21, stéréotype social, niveau explicite, niveau implicite, caractéristiques faciales, niveau cognitif, Implicit Association Test

Research Topics:

Explicit and implicit stereotyping of trisomy 21.
Relationships between typicality of faces, judgment of intelligence and cognitive level.

Trisomy 21 (t21) or Down syndrome is the most frequent genetic disorder associated with intellectual disability. Although research on the social stereotype toward t21 is very limited, it seems that persons with t21 are typically viewed as “affectionate” and “happy”; with positive personality traits prevailing over the negative ones (e.g., “mentally retarded”). However, this positive stereotype coexists with ambivalent attitudes. The main objective of this study was to investigate the stereotype at the implicit level and the impact of t21 facial features on the stereotype of t21 at the both explicit and implicit levels. Our results confirm, on one hand, a positive social stereotype explicit in samples of young adult students, non-student adults and professional caregivers working with intellectually disabled persons. The positive bias typically found in explicit judgments of children with t21 is smaller for those whose facial features are highly characteristic of this disorder, compared to their counterparts with less distinctive features and to typically developing children. On the other hand, we also show that this bias can coexist with negative evaluations at the implicit level, even among professional caregivers but to a lesser extent. We study the influence of individual variables sex, familiarity with the t21 and implicit theories of intelligence on explicit and implicit stereotypes. Finally, we show a negative relationship between t21 typicality of faces and the judgment of the intelligence as we do not observe a significant relationship between typicality and the cognitive level. We discuss the implications of these results.

Key-words: stereotyping, implicit level, Down syndrome, trisomy 21, facial features, cognitive level

Autre thématique

Thématique de recherche abordée en master : Validation d’un test cognitif et relations entre les versions papier- crayon et informatisée.

Mots clés : Trail making test, neuropsychologie, test informatisé

 Thèse

Stéréotype explicite et implicite des personnes porteuses de trisomie 21. Relations entre typicalité du visage, jugement sur l’intelligence et niveau cognitif

Jury

Bernadette Celeste, (MC et directrice de INS HEA, présidente du jury), Yannick Courbois (Pr Université de Lille, rapporteur), Jean Claude Croizet, (Pr Université de Poitiers, rapporteur), Juliette Richetin (MC Université Milan Bicocca Italie, examinateur), Michèle Carlier (Pr émérite UMR 7290 Laboratoire de Psychologie Cognitive, Université Aix-Marseille, directrice), Pascal Huguet (DR CNRS, UMR 7290 Laboratoire de Psychologie Cognitive, Université Aix-Marseille, codirecteur)

Publications

ACL : Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées par l’AERES ou dans les bases de données internationales

  • Enéa-Drapeau, C., Carlier, M., Huguet, P.  (2014). Misleading face-based judgment of cognitive level in intellectual disability: The case of Trisomy 21 (Down syndrome). Research in Developmental Disabilities, 35(12), 3598‑3605. 
  • Enéa-Drapeau, C., Carlier, M., Huguet, P. (2012). Tracking Subtle Stereotypes of Children with Trisomy 21: From Facial-Feature-Based to Implicit Stereotyping. PLoS ONE, 7(4), e34369. 
  • Enéa-Drapeau, C., Bastien-Toniazzo, M., Rous, C., Carlier, M. (2007). Nonequivalence of computerized and paper-and-pencil versions of Trail Making Test. Perceptual and Motor Skills.104, 785-791.

OS: Ouvrages scientifiques (ou chapitres d’ouvrage)

  • Enéa-Drapeau, C. (2013). Phénotype physique et stéréotypisation. Le cas emblématique de la trisomie 21. In R. Broca, La déficience intellectuelle face aux progrès des neurosciences : Repenser les pratiques de soin (p. 118 129). Lyon: Chronique Sociale.
  • Enéa-Drapeau, C., Carlier, M. (2009): The K-ABC in France. In J. C. Kaufman, Intelligent testing: Integrating psychological theory and clinical practice (p. 173 182). New York, NY: Cambridge University Press.

 

OS : Actes publiés dans des ouvrages scientifiques

  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P., Maltèse, F., Carlier, M. (2013). Stéréotype social de la trisomie 21 et variables individuelles : sexe, familiarité. Gilles, P.-Y., Carlier, M. (sous la direction de). Vive(nt) les différences. Psychologie différentielle fondamentale et applications. Presses Universitaires de Provence.

 

Communications (Colloques internationaux)

Communications orales

  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P., Gimmig, D., Carlier, M. (2010). Quand la psychologie différentielle rencontre la psychologie sociale. Mise en évidence du stéréotype social explicite et implicite de la trisomie 21. XIXe Journées Internationales de Psychologie Différentielle. Marseille, 25-27 Août.
  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P., Gimmig D., Carlier M. (2010). Social Stereotyping of Children with Trisomy 21: When the Positive Stereotype at the Explicit Level Turns to be Strongly Negative at the Implicit Level. 8th European Conference on psychological theory and research on Intellectual and Developmental Disabilities. Genève, Suisse, 17-19 Juin.
  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P., Mastouri, H., & Carlier, M. (2009): Stéréotype social de la trisomie 21 et ses conséquences sur le développement cognitif d’enfants stigmatisés. 31ème Congrès de Psychologie Scientifique en Langue Française. Tunis, Tunisie, 24-25 Septembre.

 

Communications affichées

  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P, Carlier, M. (2015). Trisomie 21, typicalité du visage et préjugé infondé concernant l’intelligence 56ème Congrès de la Société Française de Psychologie. Strasbourg 2-4 septembre
  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P, Carlier, M. (2014). Dysmorphies faciales dans les maladies génétiques accompagnées d’une déficience intellectuelle: de l’aide au diagnostic au risque du préjudice. 7èmes Assises de Génétique Humaine et Médicale. Bordeaux 29-31 janvier
  • Enéa-Drapeau, C., Carlier, M., Huguet, P. (2013). Facial phenotype linked to one genetic disease and wrong face-based judgement on behavioral phenotype (intelligence). The emblematic case of the trisomy 21. 43rd Annual Meeting of the Behavior Genetics Association. Marseille, 28 Juin-2 Juillet
  • Enéa-Drapeau, C., Huguet, P., Maltèse, F., Carlier, M. (2008). Explicit stereotype of persons with trisomy 21 in young adults. 7th European Conference on Psychological Theory and Research on Mental Retardation and Cognitive Developmental Disabilities (PTRMR). Frankfurt/Main, Allemagne, 29-31 Mai.

 

Colloques nationaux

Conférences invitées

  • Enéa-Drapeau, C., Carlier M. (2011). Déficiences intellectuelles et stéréotype social. Enjeux et conséquences pour les professionnels du handicap et pour les personnes porteuses de handicap intellectuel. Journées de Psychologie et de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Psychopathologie et Handicap chez l’enfant et l’adolescent. Lyon, 3-5 Novembre.

Fonctions antérieures

Education Nationale

2006-2014 : Psychologue scolaire, Aix en Provence, Marseille

2000-2005 : Professeur des écoles, Marseille

Enseignement Supérieur

2009-2014 : Chargée d’enseignement, Pôle Psychologie, Sciences de l’éducation de l’Université Aix-Marseille

Industrie pharmaceutique

1993-1995 : Attachée de recherche clinique, Synthélabo Recherche, Bagneux

1991-1992: Ingénieur biologiste, Glaxo Group Research, Greenford G.B.